ARCHIVES 2018

Compétition internationale fantastique

Octopus d’or

Cutterhead

Méliès d’argent

The House that Jack built

Prix du public

Cutterhead

Mention spéciale du Jury

Prospect

Compétition Crossovers

Grand Prix Crossovers

Xiao Mei

Mention spéciale du Jury

Pig

Compétitions courts-métrages

Octopus d’or

Babs

Méliès d’argent

A l’aube

Prix du Jury Jeunes

Deer boy

Prix du meilleur court-métrage d’animation

Lola, la patate vivante

Prix du meilleur court-métrage Made in France

Chose mentale

Prix du public

Das Mädchen im schnee

Mention spéciale du Jury

Mr Deer

Indie Game Contest

Prix du public

The Textorcist

Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant international

Nine Witches

Chromosomes XX

« Chromosomes XX » met en vedette 10 films divers qui illustrent la créativité féminine dans le cinéma de genre. Performances nuancées et réalisation peaufinée donnent de la vitalité aux thèmes déroutants du vampirisme, du métamorphisme et de la désagrégation mentale, pour n’en citer que quelques-uns. Préparez-vous à affronter des beautés toxiques et des dames enivrées de carnage qui, dans le registre de l’horreur, éclipsent bon nombre de leurs pendants masculins.

On découvrira ainsi une Deneuve psychotique qui matraque et taillade dans Répulsion de Polanski, ou une Adjani rendue tout aussi folle par un désir insatiable dans Possession de Zulawski. Dans le classique La Féline de Tourneur, la douce Simone Simon est transformée par la colère en un léopard meurtrierLe brutal Sœurs de sang de De Palma n’est pas en reste, consacrant le pouvoir destructeur de la femme.

Aux frontières de l’aube de Katherine Bigelow grouille de vampires trash qui contrastent socialement avec l’élégante comtesse assoiffée de sang des Lèvres Rouges de Kümel. Le mal ne connaît aucune limite d’âge, dans Mais ne nous délivrez pas du mal de Séria, ces néophytes insouciantes s’y adonnent lors des vacances scolaires.

Sur une note (un peu) plus légère, essayez le Carnaval des âmes, dont l’héroïne ne commet qu’un seul péché : celui de crever l’écran (et de hanter les rêves de Lynch) par son inquiétante étrangeté. Les sorcières d’Eastwick, dont les respectables personnages féminins deviennent accro au sexe avec un Jack Nicholson démoniaque, finira d’égayer le tableau. Savourez ces trésors à la sauce XX ; il y en a encore beaucoup d’autres à (re)découvrir.

La Féline

Le carnaval des âmes

Répulsion

Les lèvres rouges

Mais ne nous délivrez pas du mal

Dr Jekyll et Sister Hyde

Possession

Soeurs de sang

Aux frontières de l'aube

Les sorcières d'Eastwick

Rétrospective John Landis

American College

Le loup-garou de Londres

Les Blues Brothers

Innocent Blood

Série noire pour une nuit blanche

Un fauteuil pour deux

Make my day !

Double programme Make My Day ! Studiocanal et réalisateur et critique de cinéma Jean-Baptiste Thoret s’associent pour faire revivre des films injustement oubliés. Polars italiens, gialli, comédies, exploitation… tous les genres et toutes les nationalités auront leur place dans cette nouvelle collection dirigée par Jean-Baptiste Thoret.

Aux frontières de l'aube

La mort a pondu un oeuf

 

Midi-Minuit fantastique

A l’occasion de la sortie du 3e volume de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique, réédition de la célèbre revue créée en 1962, nous vous proposons une soirée exceptionnelle avec quatre courts-métrages restés longtemps invisibles, présentée par Nicolas Stanzik, directeur de la collection. L’adaptation de Dracula en ombres chinoises de Jean Boullet (1963), La Brûlure de mille soleils de Pierre Kast (1965), somptueuse variation interstellaire sur la tragédie de Bérénice, Ténèbres de Claude Loubarie (1971), oeuvre en avance de dix ans sur le fantastique transalpin de Lucio Fulci et enfin Fantasmagories de Patrice Molinard (1963), film de vampire avec Édith Scob en croqueuse d’enfants et Venantino Venantini dans le rôle d’un émule de Dracula.

Dracula

La brûlure de mille soleils

Ténèbres

Fantasmagorie

Village Fantastique

Cette année encore, le Village fantastique vous attend sur la place St Thomas !
Que vous y passiez pour prendre vos «Pass Festival», débriefer sur les films que vous venez de voir ou simplement décompresser après le travail, venez profiter d’une ambiance Steampunk autour d’un verre et d’une tarte flambée dans les confortables canapés d’Emmaüs.
Véritable lieu d’échange, de partage et d’écoresponsabilité, le Village s’est entouré de formidables partenaires qui permettent aux festivaliers de découvrir un autre aspect du festival.
Des exposants aux savoir-faire variés seront présents et de nombreuses animations ponctueront ces 10 jours : brunch écoresponsable, initiation à l’impression 3D, ateliers créatifs, jeux et bien d’autres activités encore, vous avez l’embarras du choix et aucune excuse pour ne pas passer nous voir !

Invité d'honneur

John Landis

L’Euphorie menaçante du divertissement

John Landis est le plus jeune de cette génération de movie brats qui allait apporter, dans les années 1970 et 1980 ce sang neuf dont Hollywood avait besoin. C’est le benjamin espiègle, celui qui, en prenant tout à la dérision, a mis à nu pourtant quelques ressorts cachés du système.

En 1978, American College dynamite le frat movie en révélant par ailleurs le comédien John Belushi qui partagera la vedette, deux ans plus tard, avec Dan Aykroyd, des Blues Brothers, hommage à la musique noire présente en filigrane dans presque tous ses films. À une époque où la terreur cinématographique est renouvelée par des auteurs comme Tobe Hooper ou Joe Dante, John Landis réalise en 1981 Le Loup-garou de Londres, où le rire ne désamorce pas l’épouvante mais la nourrit d’une dimension satirique inédite. Innocent Blood, douze ans plus tard, soumettra d’ailleurs les conventions du film de vampire à la même expérience.

En mettant la culture populaire américaine, infantile et triviale, poétique et vulgaire, au centre de son œuvre, John Landis en dévoile l’ambivalence. Le rire et la nostalgie n’y sont jamais dénués d’une vague inquiétude.

— Jean-François Rauger

Jury compétition fantastique

Anurag Kashyap

Réalisateur indien de renommée internationale, Anurag Kashyap a 16 films à son actif, dont Gangs of Wasseypur, Ugly et The Mumbai Murders, sélectionnés à Cannes. Promu Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2013, Kashyap est également un critique influent des lois sur la censure cinématographique dans son pays. Son nouveau film, Husband Material, sera présenté en première au Festival international du film de Toronto.

Martin Koolhoven

Réalisateur néerlandais, Martin Koolhoven est diplômé de la Amsterdam Film Academy. Son Winter in Wartime a dépassé Twilight au box-office néerlandais et a été sélectionné aux Oscars dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère. Malgré les sirènes d’Hollywood, Koolhoven a créé N279 Entertainment à Amsterdam avec le producteur Els Vandevorst.

Harry Kümel

Harry Kümel est un réalisateur belge connu pour son film Malpertuis (1972). En 1971, il réalise Les lèvres rouges avec Delphine Seyrig dans le rôle d’un vampire lesbien. Enseignant entre autres à l’Université libre de Bruxelles et à l’American Film Institute, il est également « Régent de Démonologie et Occultisme » du Collège de Pataphysique.

Jury compétition crossovers

Mike Hostench

Directeur adjoint du Festival international du film fantastique de Sitges en Catalogne depuis 1992, Mike Hostench travaille également comme scénariste, producteur et distributeur de films. Auteur de quatre ouvrages sur le cinéma asiatique et le cinéma d’horreur, il est chroniqueur de plusieurs revues dédiées au 7e art. Il a écrit une trentaine de livrets de DVD et Blu-ray en édition collector pour de prestigieux labels américains et catalans.

Anne-Claire Cieutat

Après ses études à Boston et à Strasbourg, Anne-Claire Cieutat a intégré la locale de Radio France, France Bleu Alsace, où elle a été journaliste cinéma et reporter aux programmes pendant 12 ans. Parallèlement, elle a collaboré comme journaliste cinéma pour les Dernières Nouvelles d’Alsace pendant 10 ans, et a publié Le Cinématographe selon Gérard Blain. Elle est aujourd’hui la rédactrice en chef du magazine de cinéma en ligne bande-a-part.fr.

Christine Poret

Après des études de biologie et de cinéma, Christine devient professeur de sciences de la vie et de la Terre. Elle a participé à la création de la section cinéma du lycée Marc Bloch où elle enseigne aujourd’hui le cinéma. Cinéphile et pédagogue elle transmet à ses élèves sa passion du cinéma.

Jury Animation

Grégoire Carlé

Après des études aux Beaux Arts d’Épinal, il achève son initiation à l’illustration à la HEAR et publie régulièrement ses albums de bandes dessinées aux éditions L’Association : la trilogie Baku, La Nuit du Capricorne, Philoctète et les Femmes et Trou Zombie. Pour le cinéma, il réalise à l’encre de chine les décors de La Nuit des Sacs Plastiques de Gabriel Harel.

Ron Dyens

En 1999, Ron Dyens devient directeur du cinéma l’Archipel Paris Ciné et fonde Sacrebleu Productions, qui récolte une Palme d’or en 2010 pour Chienne d’Histoire de Serge Avédikian. En 2016 sort Tout En Haut du Monde de Rémi Chayé, premier long métrage d’animation co-produit par Sacrebleu. Il a par ailleurs réalisé 5 courts métrages sélectionnés dans plus de 300 festivals.

Jérémie Périn

Jérémie Périn est un réalisateur et scénariste de dessins animés connu sur internet pour ses clips comme Truckers Delight et Fantasy. Il a également réalisé la séquence d’ouverture du film Gainsbourg (Vie héroïque). Il défend la possibilité d’une animation populaire ouvertement adulte en réalisant la série télé Lastman. Plus récemment, il co-crée Crisis Jung, mini-série post apocalyptique romantique outrancière.

Jury court-métrage

Laurence Algret

Après avoir travaillé dans plusieurs cinémas strasbourgeois pendant ses études à la fin des années 1990, Laurence Algret a débuté sa carrière chez UGC en 2000 en tant que chargée de communication. Puis elle a évolué en tant que directrice adjointe et directrice dans différents cinémas UGC à Lille, Rouen et Lyon, avant de travailler 2 ans dans l’équipe de direction au siège UGC à Paris. Enfin, et pour son plus grand plaisir de cinéphile strasbourgeoise, elle est revenue en janvier 2015 pour prendre la direction de l’UGC Ciné Cité Strasbourg.

Kévin Béclié

Kévin Béclié, professeur au lycée Marcel Rudloff à Strasbourg, est chargé de mission cinéma-audiovisuel à la Délégation académique à l’action culturelle de l’Académie de Strasbourg où il coordonne toutes les actions qui concernent le cinéma, dont la mise en place d’ateliers et de dispositifs nationaux comme Collège au cinéma ou Lycéens au cinéma. Cinéphile, amateur notamment de cinémas bis et de films de genre, il écrit pour Cinétrange.

Joël Danet

Mélina Napoli is regional delegate of the Grand Est section of the National Audiovisual Institute (Ina) in Strasbourg, where she is head of client service in the documentary department. She now brings together partners in the local audiovisual and digital ecosystem and organises « VR Challenge – time travel » with the Shadok, the Festival and the City of Strasbourg.

Mélina Napoli

Mélina Napoli est déléguée régionale de l’Ina Grand-Est à Strasbourg, responsable du service clients du département documentaire. En 2018, Mélina mobilise des partenaires de l’écosystème audiovisuel et numérique local, et organise, avec le Shadok, le FEFFS et la ville de Strasbourg, Challenge VR – « Voyage dans le temps ».

Conférenciers

Equipes de films

Ron Carlson

Dead Ant

Robert D.Krzykowski

The Man who killed Hitler and then de Bigfoot

Isabella Eklof

Holiday

Mick Garris

Nightmare Cinema

Rasmus Kloster Bro

Cutterhead

Harry Kümel

Les lèvres rouges

Nicolas Stanzick

Midi-Minuit Fantastique

Marcel Vaid

Chris The Swiss

Martin Koolhoven

Expérience et projets futurs

Linus et Anna De Paoli

A Young Man with High Potential

Francesco Zippel

Friedkin Uncut