Hommage à Georges Franju

Georges Franju (1912-1987), co-fondateur de la Cinémathèque française en 1936 avec Henri Langlois, devient célèbre pour ses courts métrages documentaires (Le Grand Méliès, Le Sang des bêtes). En 1958, il passe au long métrage avec ses trois films fantastiques, Les Yeux sans Visages, Judex et Nuits rouges, critiqués pour appartenir à un genre mineur.

Grand admirateur de Fantômas et des livres et  films de Feuillade, Franju a essayé, sans jamais y parvenir, d’en obtenir les droits. Mais Judex et Nuits Rouges portent  tous deux l’empreinte de Fantômas.
Franju a beaucoup collaboré avec le petit-fils de Feuillade, Jacques Champreux, et le grand Maurice Jarre dont la musique obsédante hante cinq de ses huit films. 

La poésie, l’horreur et la plastique sont les éléments esthétiques qu’il admirait le plus dans le cinéma.